• 03-08-2020

Pour avoir épargné la ville de Kinshasa d’un vol de 350.000$, Godé Mpoyi au cœur d’une campagne de diabolisation.

Au micro de notre média AFRICA24SUR24.NET ce dimanche 02 août 2020, les élus et cadres de l’Assemblée provinciale de Kinshasa dénoncent et s’insurgent contre une campagne d’intoxication et d’acharnement menée contre le bureau de l’organe délibérant.

Selon une rumeur relayée par les réseaux sociaux, Gode Mpoyi aurait détourné les frais alloués à l’indemnisation des anciens députés provinciaux.

Ses proches font un démenti à cette rumeur et declarent que c’est par contre l’accusé qui a sauvé toute la République de ses vieilles habitudes de vol et pillage des fonds et biens de l’État.

« Nul n’ignore que le président de l’assemblée provinciale de Kinshasa a, le 20 juin 2019, retourné la bagatelle de 350.000$ au gouvernement provincial.

Cette somme avait été mise à la disposition de l’assemblée provinciale de Kinshasa au titre d’indemnités de sortie des députés provinciaux de la législature passée (2007-2011, mais dont le mandat s’est achevé en 2019. D’ailleurs cette somme a toujours été payée par le gouvernement central et non provincial» répliquent t-ils , tout en révélant que les députés de la première législature de la troisième République avaient déjà touché leurs indemnités de sortie payées par le gouvernement provincial de Kinshasa en date du 13 octobre 2011″

« Sachant qu’ils ont été payés , ses anciens députés provinciaux sont venus pour un deuxième solde. Et n’eût été la vigilance du président Gode Mpoyi la République devrait perdre 350.000$ » martèle t-ils

Quant au montant perçu comme indemnités par chaque député, « 40.000$ qui équivalait à 6 mois de leurs émoluments ».

D’autres députés font remarquer que le président de l’APK n’a pas non plus cédé ni aux menaces ni aux combines dans lesquelles voulaient l’entrainer des députés véreux, avant d’en faire un témoignage dans ses termes :

« Depuis son élection à la tête de l’APK, nous avons constaté que Gode Mpoyi prône la bonne gouvernance dans la gestion publique. De la parole aux actes, il a poursuivi son prédécesseur pour abus des biens sociaux. L’ex président de l’APK Roger Nsingi accusé notamment de détournement de véhicules est en prison après en avoir restitué 2 sur les 5 que lui réclame la ville de Kinshasa.Le ministre des finances Guy Matondo après un contrôle à l’assemblée provinciale a été mis à la disposition de la justice pour détournement des deniers publics.Le directeur de la Direction générale des recettes de Kinshasa (DGRK) Raoul Elenge lui aussi a été suspendu pour détournements de l’argent public.Les contrôles se poursuivent, notamment au FONAK.Un audit général des comptes de la ville a été initié par le bureau Mpoyi »

Tous unis, les élus et cadres rappellent en outre que Godé Mpoyi, “ne laisse de place ni à la distraction, ni aux racontars distillés, qui du reste ne mérite ni crédibilité, ni attention”

Sylvain Mukendi
Africa 24 Sur 24 / MCP, via mediacongo.net